Passer au contenu principal

Les petits avions doivent quitter Cointrin avant cet automne

A l’aéroport, le Groupe de vol à moteur lutte devant la justice pour sa survie.

Graves turbulences pour le Groupe de vol à moteur de l’Aéro-Club de Genève, menacé de disparition. L’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC), sans opposition du conseil d’administration de Genève Aéroport, veut mettre fin aux activités de cette institution plus que centenaire le 31 octobre.

L’aéro-club devra cesser ses activités de location d’avions et d’écolage; les avions des propriétaires privés basés à Cointrin, une cinquantaine, seront cloués au sol et l’unique entreprise exploitant des hélicoptères disparaîtra. Les effets, on l’imagine, seront désastreux. Appel a été fait devant le Tribunal administratif fédéral de la décision de l’OFAC en arguant de son côté arbitraire et disproportionné. Une décision devrait être rendue prochainement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.