Passer au contenu principal

Les riverains de l’aéroport déposent 4800 signatures

Dix associations s’unissent pour réclamer une interdiction du trafic commercial entre 23 h et 6 h.

Olivier Vogelsang

Plus de 4800 riverains de Genève Aéroport ont signé une pétition exigeant de «pouvoir dormir sans bruit de 23 h à 6 h». Revendiquant ceci comme un droit absolu, ils ont rappelé ce lundi que plusieurs aéroports, dont Zurich, ont déjà pris cette mesure.

Dix associations se sont mobilisées à l’appel de l’Association des intérêts de Vernier Village (AIVV). Toutes réfutent les nécessités économiques avancées par le Canton dans une projection révélant le possible passage de 15 à 25 millions de passagers d’ici 2030. Les signataires craignent, au contraire, un ralentissement de la croissance économique genevoise, lié notamment à la diminution de zones potentiellement constructibles pour du logement. «Les nouvelles normes fédérales ont déjà privé de nombreux propriétaires et collectivités publiques de droits à bâtir, regrette Christina Meissner, députée UDC et membre de l’AIVV. Multiplier les vols reviendrait à augmenter sensiblement les nuisances sonores et élargir les zones non constructibles.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.