Passer au contenu principal

Un petit musée pour les fouilles de Saint-Antoine

La Ville lance un concours d'architecture visant à exposer des découvertes qui expliquent toute l'histoire de Genève.

Genève va bientôt s’enrichir d’un nouveau site archéologique à visiter. La Ville lance aujourd’hui un concours d’architecture à l’international, dont on peut découvrir ce matin l’ordre de marche dans la Feuille d’avis officielleet sur le site www.simap.ch. Elle fait appel à la créativité des professionnels pour édifier un petit bâtiment destiné à présenter au public les découvertes stupéfiantes effectuées lors des fouilles récentes à Saint-Antoine, et à préserver les vestiges.

Il viendra se nicher entre le Musée d’art et d’histoire (MAH), la promenade de l’Observatoire, l’ancienne prison transformée en Palais de justice et l’esplanade Saint-Antoine. Ces quatre dernières années, les archéologues qui ont disséqué les entrailles du «Mottet de Saint-Laurent» – un bastion servant à la défense de la ville par des canons au XVIe siècle –, ont mis au jour tout un pan de l’histoire de Genève dont les traces sont rarissimes: une église médiévale, Saint-Laurent, détruite en 1532, et son cimetière de plus de 300 tombes allant du VIe au VIIIe siècle. Sous ces vestiges, les truelles ont aussi dégagé un grand établissement gallo-romain du Ier siècle de notre ère, magasin ou entrepôt.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.