Passer au contenu principal

Le personnel et Unia rencontrent la direction de Merck Serono

Le syndicat estime qu’ils ont obtenu gain de cause sur presque toutes leurs revendications. Par ailleurs, les employés d’ISS Facility Services, touchés par cette fermeture, se mobilisent à leur tour.

Olivier Vogelsang/Tribune de Genève

La délégation du personnel et Unia ont rencontré lundi après-midi la direction de Merck Serono à Genève. Le syndicat estime qu’ils ont obtenu gain de cause sur presque toutes leurs revendications. Par ailleurs, les employés d’ISS Facility Services, touchés par cette fermeture, se mobilisent à leur tour.

Après la rencontre de lundi, Unia se félicite qu’une véritable procédure de consultation s’engage dans des conditions correctes, a- t-il indiqué dans un communiqué. Le syndicat et le personnel ont notamment obtenu que les représentants élus puissent se réunir durant le temps de travail, que des locaux soient mis à disposition, que les informations nécessaires soient transmises par la direction et qu’un accompagnement par le syndicat soit possible.

La direction de Merck Serono n’a pas été d’accord de prolonger le délai de consultation jusqu’à fin mai mais s’est toutefois engagée à le faire si les travaux n’avaient pas abouti d’ici au 16 mai, a ajouté Unia. Selon le syndicat, la direction s’engage par ailleurs à ne pas entraver la participation des employés au défilé du 1er Mai mardi à Genève. Vendredi dernier, 400 employés ont mandaté le syndicat Unia. La prochaine assemblée générale du personnel avec le syndicat Unia est prévue vendredi 4 mai dans l’après-midi.

Fonds de compensation

Par ailleurs, les employés d’ISS Facility Services, congédiés par Merck Serono, se mobilisent à leur tour. Près de 62 travailleurs du nettoyage, de l’entretien, des services postaux et de réception sont concernés par la fermeture du siège de Genève du groupe allemand.

Les employés d’ISS Facility Services, sous-traitant de Merck Serono, ont décidé, lors d’une assemblée générale samedi, de mandater le syndicat interprofessionnel des travailleurs (SIT) pour défendre leurs intérêts, a fait savoir le SIT.

Les employés d’ISS veulent aussi être intégrés à la procédure de consultation et appellent les autorités à créer un fonds de compensation pour les délocalisations qui tienne compte des rétrocessions sur la fiscalité et des opérations foncières. Ce fonds devrait permettre d’atténuer les conséquences financières de la fermeture du site. Le groupe Merck Serono, basé à Darmstadt en Allemagne, a annoncé mardi dernier la fermeture de son siège genevois. L’équivalent de 750 postes seront transférés en Allemagne, aux Etats-Unis et en Chine, et 500 autres postes sont supprimés.

(ATS)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.