Passer au contenu principal

L’un des pères de l’internet prêt à miser sur Genève

De passage au CERN pour une conférence, Vint Cerf estime que Genève serait une place internationale «très attractive» pour négocier l’avenir de l’internet.

«L’objectif est de promouvoir une utilisation bénéfique d’Internet».
«L’objectif est de promouvoir une utilisation bénéfique d’Internet».
Georges Cabrera

L’un des deux pères de l’internet estime que Genève a toutes les qualités pour devenir le lieu de négociations internationales pour l’ensemble des questions liées à Internet, qu’il s’agisse de la sécurité ou du respect de la vie privée sur le réseau. «Genève est très attractive pour réaliser une telle mission.» Vint Cerf va même plus loin: il soutient fermement la création de Conventions de Genève du digital, à l’image des Conventions de Genève de 1949 établissant le droit humanitaire. «Cette discussion doit être engagée sans attendre», a-t-il lâché hier dans une interview à la «Tribune de Genève», avant de donner une conférence au CERN dans un auditoire bondé de physiciens et mathématiciens.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.