Passer au contenu principal

Mais que fait cette péniche en pleine rade de Genève?

Elle ouvre un sillon au fond du lac où sera installé une conduite du réseau de chauffage à distance Génilac.

ADV

Non, la péniche qui stationne ces jours dans la rade de Genève, n'est pas le premier bâtiment qui reliera la mer du Nord à la Méditerranée via le canal du Rhône au Rhin. Cette voie fluviale, qui a longtemps occupé les urbanistes et planificateurs durant le XXe siècle, n'est plus d'actualité depuis des lustres. L'association suisse pour la navigation intérieure poursuit néanmoins un projet pour relier le port de Bâle au lac de Bienne.

La barge rouge et noire qui flotte près du pont du Mont-Blanc creuse un sillon dans le lac à l'aide d'une pelle mécanique. Une autre barge amarrée en aval du pont de Bergues posera la semaine prochaine de gros tuyaux au fond du fleuve. Tout ce branle-bas, c'est pour Génilac.

Génilac, c'est la développement pour les entreprises privées d'un premier réseau de chaleur à distance, auquel les Services industriels de Genève (SIG) ont déjà raccordé les Organisations internationales ces dix dernières années (Genève Lac Nations). Il s'agit de puiser l'eau du lac à 45 mètres de profondeur et d'en récupérer l'énergie via des pompes à chaleur. L'eau est restituée au lac à 3 degrés en hiver et à 15 degrés en été.

De 2017 à 2021 c'est tout le quartier des Pâquis et une partie de la Jonction ainsi que les immeubles des Rues Basses qui seront raccordés. Dès 2022, Génilac prévoit de chauffer toute la zone de l'aéroport.

GeniLac permettra de réaliser des économies d’énergie importantes : 9 GWh d’électricité par an (= l’équivalent de la consommation de 3600 ménages), indique Véronique Tanerg, porte-parole de la régie SIG. De quoi aussi économiser 2350 tonnes de gaz carbonique (= l’équivalent de l’émission de 6500 camions de 30 tonnes par an).

Les travaux dans le lac dureront jusqu'en avril. Dans le Rhône, la barge travaillera jusqu'en novembre ou décembre. Les immeubles de la Jonction seront alimentés par l'ancienne grosse conduite d'eau que l'on voit au fond du fleuve et qui sera recyclée. Ceux de la rive droite par une nouvelle conduite.

Le canal du Rhône au Rhin, une longue histoire

Quant au canal du Rhône au Rhin, il occupe désormais les historiens. La Société suisse d'histoire économique et sociale a publié en 2010 un rapport intitulé «Le canal du Rhône au Rhin, 1900-2006». Le site InterroGE livre aussi une mine de renseignements sur le sujet.

Le canal d’Entreroches, non loin de Pompaples, où le Nozon livre ses eaux d'une part vers le bassin rhénan et d'autre part le sud (d'où l'appellation Milieu du monde), est la trace historique des travaux entrepris dès 1638 pour relier la Venoge et le bassin versant du Rhône.

A Genève, un article publié dans SignéGenève rappelle que la gare de la Praille avait pour ambition de raccorder le rail au fleuve et le chemin des péniches.

Voir le contenu

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.