Passer au contenu principal

Les pêcheurs craignent qu’une eau trop propre ne menace les poissons du lac

La Fédération Suisse de Pêche préconise de mettre en veille les stations d’épuration quand le taux de phosphore est trop faible. Une solution qui ne convainc pas les associations de protection des eaux.

L'activité des pêcheurs serait menacée par la trop grande épuration de l'eau.
L'activité des pêcheurs serait menacée par la trop grande épuration de l'eau.
Lucien Fortunati

La Fédération Suisse de Pêche (FSP) tire la sonnette d’alarme. L’eau des lacs suisses deviendrait trop pure et les poissons seraient menacés. L’élimination totale du phosphore est mise en cause. «C’est toute la chaine alimentaire qui est bouleversée par l’épuration extrême de l’eau. Les phosphates servent à la croissance des plantes aquatiques dont se nourrissent les petits poissons», explique Maxime Prevedello, responsable de la communication. Actuellement, les lacs les plus touchés sont ceux de Brienz, Thoune et des Quatre Cantons mais qu’en est-il du Léman ? «Pour l’instant, il n’y a pas de problème avec le Léman car il est très grand. Mais à terme, il sera également touché si on ne fait rien.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.