Passer au contenu principal

Patek Philippe menace de quitter Genève

Le président de la firme de haute horlogerie qualifie d'«étouffant» l'impôt sur la fortune, un des plus élevés du pays.

Thierry Stern, président de Patek Philippe.
Thierry Stern, président de Patek Philippe.
Vogelsang (Archives)

Le célèbre horloger, dont les usines sont installées à l'arrière du château de Plan-les-Ouates, menace dans une interview accordée au journal Le Temps de quitter le canton de Genève à cause de sa fiscalité «étouffante». La firme de haute horlogerie, qui exposera ses complications à Baselworld cette semaine sur un stand 30% plus grand que l'an dernier, fêtera son 175e anniversaire en mai prochain.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.