La passerelle du Mont-Blanc franchit enfin une étape

Ville de GenèveLe Municipal a voté le crédit d'étude, tout en demandant d'étudier des variantes au projet lauréat.

La passerelle relierait le Jardin anglais à la rue du Mont-Blanc. Ici en image de synthèse, le projet des bureaux Pierre-Alain Dupraz et Ingeni SA.

La passerelle relierait le Jardin anglais à la rue du Mont-Blanc. Ici en image de synthèse, le projet des bureaux Pierre-Alain Dupraz et Ingeni SA. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il aura fallu attendre sept ans depuis le concours d’architecture. Mais la passerelle piétonne du Mont-Blanc a enfin franchi une étape jeudi soir. Le Conseil municipal de la Ville de Genève a accepté un crédit de deux millions de francs pour lancer une étude en vue de sa réalisation.

«Cette passerelle va permettre d’améliorer la circulation sur le pont du Mont-Blanc», a rappelé le conseiller municipal socialiste Olivier Gurtner. Le pont sera ainsi réservé aux voitures et aux transports publics et son trottoir deviendra une piste cyclable bidirectionnelle. «Tous les acteurs de la mobilité sont en faveur de ce projet», a fait valoir la PDC Marie Barbey-Chappuis, qui a déposé cette demande de crédit.

Trois variantes

Le vote en commission, en janvier, avait été très serré. Il le fut moins en séance plénière. Seuls Ensemble à Gauche (EàG) et l’UDC se sont opposés. L’ajout d’un amendement a permis de rallier le PLR et le MCG. Il exige que la Ville ne paie que 50% du coût total de construction de l’ouvrage, estimé entre 20 et 40 millions de francs. Le Canton devrait participer à hauteur de six millions de francs, tandis que la Confédération a promis près de cinq millions si les travaux débutent avant 2025.

Des questions restent ouvertes. Car ce n’est pas le projet lauréat des bureaux Pierre-Alain Dupraz et Ingeni SA qui sera construit. Leur passerelle, légèrement en biais par rapport au pont, ne permet pas aux bateaux Belle Époque de la Compagnie générale de navigation (CGN) de manœuvrer. Le Municipal demande donc d’étudier trois variantes, dont une parallèle au pont et qui répondrait aux exigences de la CGN.

Un «problème juridique» ?

Pour certains élus, cela pose un «problème juridique». «Le jury a primé un projet que l’on va changer totalement, en risquant ainsi de le faire ressembler à l’un des 50 autres présentés lors du concours», a dit Ariane Arlotti d’EàG. L’UDC Vincent Schaller a dénoncé «une logique de fuite en avant».

Interrogée en janvier, la codirectrice du Département des constructions et de l’aménagement, Isabelle Charollais, avait affirmé qu’un projet pouvait «être affiné après le concours». «Mais il ne faut pas lui enlever sa substance. En l'occurrence, changer l’inclinaison de la passerelle ne me semble pas impossible, tant juridiquement, que techniquement ou vis-à-vis du droit d’auteur», avait-elle déclaré. Le magistrat Rémy Pagani a lui promis d’arriver «très rapidement» avec un projet définitif.

Créé: 17.05.2019, 15h41

Articles en relation

La passerelle du Mont-Blanc refait surface

Ville de Genève Une commission du Municipal demande d’étudier des variantes au projet qui avait remporté le concours en 2012. Plus...

La passerelle fait plouf!

Pont du Mont-Blanc La réalisation du projet lauréat en 2012 d’un concours de la Ville devra encore patienter. Le Municipal estime urgent d’attendre. Plus...

Le Grand Conseil s’enflamme pour la passerelle piétonne

Pont du Mont-Blanc Une majorité se dessine pour appeler à l’union sacrée avec la Ville afin que le projet se concrétise enfin. Plus...

Pont du Mont-Blanc: le projet de passerelle est suspendu

Ville de Genève Les 30 millions annoncés pour la  construction de l’ouvrage braquent le Municipal. Rémy Pagani espère des financements privés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...