Passer au contenu principal

Les partisans de la mobilité douce fêtent cinq ans de frustration

L'association actif-trafic déplore l'inaction des autorités après le succès de son initiative en votation populaire.

Thibault Schneeberger, cosecrétaire de l'association actif-trafic.
Thibault Schneeberger, cosecrétaire de l'association actif-trafic.
M.M.

C'est un mince trait noir sur un gros pilier blanc. Le monument provisoire que l'association actif-trafic a exposé mardi matin sur le quai du Mont-Blanc compare le coût de l'application de son initiative pour la mobilité douce (80 millions de francs sur 8 ans) avec celui de la traversée autoroutière du lac (jaugée à au moins 5 milliards), dont le principe est soumis en votation le 5 juin prochain. C'est pour commémorer une autre votation, celle du 15 mai 2011, que les militants ont convoqué la presse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.