Passer au contenu principal

Le parlement genevois irrite le lobby du vapotage

Un projet de loi interdit l’exposition des produits en vitrine et les tests en magasin.

Ce projet de loi vise, entre autres buts, à éviter «la banalisation des problèmes liés au vapotage».
Ce projet de loi vise, entre autres buts, à éviter «la banalisation des problèmes liés au vapotage».
Enrico Gastaldello

La décision que prendra le Grand Conseil genevois pourrait bien prolonger la série noire du point de vue des vendeurs de cigarettes électroniques. Après une polémique sur une épidémie de lésions pulmonaires aux États-Unis chez des vapoteurs – qui serait liée notamment à des produits provenant du marché illégal de la drogue et à l’addition de vitamine E –, après une mise en garde controversée de l’Organisation mondiale de la santé sur la nocivité du vapotage, voici un projet de loi cantonale qui soumet la cigarette, qu’elle soit classique ou électronique, aux mêmes restrictions que l’alcool.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.