Passer au contenu principal

Paris gèle les fonds français de Hani Ramadan

Le prédicateur genevois ne posséderait aucun avoir outre-Jura. Néanmoins, il figure parmi 17 personnes suspectées d’être liées au terrorisme et dont les fonds sont bloqués.

Directeur du Centre islamique de Genève, Hani Ramadan dit ne détenir aucun avoir en France.
Directeur du Centre islamique de Genève, Hani Ramadan dit ne détenir aucun avoir en France.
Georges Cabrera

Le Ministère français de l’intérieur et celui des finances ont pris conjointement, le 15 juin, la décision de geler les fonds que possèdent en France dix-sept personnes suspectées d’être liées au terrorisme, révèle le mensuel «Lyon Capitale» en citant le «Journal officiel». Parmi elles figurent un Genevois, le prédicateur musulman Hani Ramadan.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.