Le parc des Cropettes a accueilli le festival Alternatiba

GenèveLe mouvement alternatif veut montrer qu’on peut tous participer à la lutte contre le réchauffement climatique. Dans la joie!

Image: Richard Etienne

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Montrer que, face au dérèglement climatique, des solutions existent et qu’elles sont largement mises en œuvre. C’est ce message d’espoir que souhaitent délivrer les organisateurs du festival Alternatiba, qui s’est déroulé samedi au parc des Cropettes.

Alternatiba? On en est à la troisième édition à Genève. Les deux premières, en 2015 et l’an dernier, se sont tenues sur la plaine de Plainpalais. Cette année, faute de place, elle a lieu derrière la gare, dans la verdure. Le mouvement est né à Bayonne, dans le sud de la France, avant la Conférence de Paris sur le climat en 2015. Depuis, l’événement a essaimé à travers le monde, de Dakar à Haïti. En Suisse, il n’existe pour l’instant qu’au bout du Léman.

«La structure informelle d’Alternatiba vise à synergiser les nombreuses initiatives en faveur du climat, faire émerger des idées, valoriser l’initiative locale sans attendre une réponse des politiques», indique Céline Perino, co-organisatrice de l’événement.

Et la mayonnaise a pris samedi dans une ambiance détendue et une météo plus clémente que prévu. Un stand tenu par une association du bercail, Incroyables Comestibles Meyrin, proposait aux enfants et aux moins jeunes de créer des «bombes de graines». Le principe est simple: on prend de l’argile, on y insère de la terre et des graines de coquelicot que l’on renferme dans l’argile. Une fois séchées, les boulettes ocres peuvent être lancées ou écrasées dans n’importe quel point vert. De jolies surprises devraient en découler par la suite.

Un «Repair Café» proposé par la Fédération romande des consommateurs a donné la possibilité de réparer tous types d’objets. D’autres stands ont proposé de tester des logiciels libres, de faire du yoga ou de fabriquer des objets avec du matériel recyclé.

Une centaine d’associations se sont mobilisées. Entre rencontres avec les coopératives genevoises, vertus de la cuisine solaire, libertés humaines à l’ère du Web, souveraineté alimentaire en Afrique, l’événement a attiré près de 10 000 personnes. Un concert du groupe Gypsy Sound System Orkestra a clôturé le festival.

(TDG)

Créé: 18.09.2017, 09h06

Articles en relation

Alternatiba fleurit aux Cropettes

Evénement Le festival veut montrer qu'on peut tous participer à la lutte contre le réchauffement climatique. Dans la bonne humeur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Ukrainiens se choisissent un humoriste comme président
Plus...