Panne Swisscom: seul le 118 a été perturbé à Genève

SecoursLa police et les ambulances genevoises ont été épargnées malgré la coupure nocturne.

La panne a été causée par des travaux de maintenance durant lesquels plusieurs erreurs se sont produites.

La panne a été causée par des travaux de maintenance durant lesquels plusieurs erreurs se sont produites. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans la nuit de mardi à mercredi, durant près d’une heure trente, une panne chez Swisscom a sérieusement affecté le réseau fixe et internet sur l’ensemble du pays. La raison de la perturbation? «Des travaux de maintenance planifiés, durant lesquels plusieurs erreurs humaines se sont produites.» Plus gênant, les numéros d’urgence 117, 112, 144 et 118 ont été «en partie» indisponibles, indique l’opérateur.

En réalité, les secours genevois sont restés dans une large mesure atteignables. En effet, le service de presse de la police indique que les numéros 117 et 112 n’ont pas été affectés. Au 144, les urgences médicales n’ont pas eu à affronter la panne. Cela s’explique: ces services n’ont pas migré sur la technologie IP (qui regroupe tous les services: téléphonie fixe, internet…). Seuls les pompiers du SIS font état de perturbations sur le numéro 118 entre 23h12 et 00h20.

Swisscom se serait bien passé de ce couac nocturne qui n’a provoqué, a priori, aucune situation de danger dans le pays. Ainsi, l’opérateur s’excuse platement de l’incident qui ne correspond pas à ses «exigences». Mais si la panne met mal à l'aise, c'est aussi parce qu'une autre avarie s'est produite le 17 janvier. D'ailleurs, l'Office fédéral de la communication a annoncé qu'il mènera une enquête approfondie au vu des deux défaillances survenues dans un court laps de temps.

Du côté de la police genevoise, on souligne la fragilité du système, mais on se veut rassurant. «En cas de coupure, nous avons des solutions de secours parmi lesquelles des déviations vers des numéros mobiles», affirme le porte-parole Jean-Philippe Brandt. Reste la question de la communication à la population: comment faire savoir que les secours sont inatteignables? «Nos pages Facebook et Twitter permettent de rapidement diffuser un message. L’application Alertswiss est également très efficace», poursuit Jean-Philippe Brandt. Mise en service par la Confédération, l’application smartphone permet d’avertir la population des dangers possibles dans chaque canton.

Créé: 12.02.2020, 17h18

Articles en relation

La panne sur le réseau Swisscom a duré plus d'une heure

Téléphonie Les services de l'opérateur ont été fortement perturbés ce vendredi. Les réparations sont terminées. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le coronavirus est à Genève
Plus...