Des panneaux «rigolos» pour la sécurité routière

Haute-SavoieA Saint-Cergues, en France voisine, on mise sur l’humour pour une prévention efficace.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis trois semaines, de drôles de panneaux ont fleuri à Saint-Cergues (Haute-Savoie). Sur l’un d’eux, on peut lire: «Ralentissez, vous allez fâcher mémé.» Un autre annonce: «Attention, poulet à 100 mètres» et est suivi d’une représentation dudit volatile. De quoi attirer l’attention des médias locaux, faire le buzz sur les réseaux sociaux mais surtout inciter les conducteurs à ralentir. Car, tel est le but de cette campagne de sécurité routière plutôt originale.

«Certains automobilistes s’arrêtent même pour se prendre en photo à côté des personnages», souligne le maire de la Commune, Gabriel Doublet. «On est interpellé depuis des années par les habitants. Ils se plaignent qu’il y a trop de voitures et qu’elles roulent trop vite. Comme dans nombre de communes suisses ou françaises, traversées par un fort trafic pendulaire.» Après avoir testé maints remèdes, la Municipalité a décidé de jouer la carte de l’humour. Un brin noir… «On a tout de même représenté la Mort à deux pas de notre cimetière, confirme l’édile. Mais on s’est rendu compte que même des messages plutôt violents de certaines campagnes nationales ne font plus effet.»

Dessinés par Laurent Foucher, graphiste à Annemasse, les personnages de bande dessinée sont accompagnés de slogans accrocheurs. Et ça marche? «Les réactions ont été immédiates, précise Gabriel Doublet. Le résultat, c’est qu’on parle de prévention routière, le pari est donc réussi!» L’opération a coûté 4000 euros (4830 francs) pour cinq panneaux qui seront déplacés d’un endroit stratégique à l’autre. «C’est moins cher qu’un ralentisseur», relève le maire.

Créé: 19.10.2014, 18h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La fin des rentes à vie des conseillers d'Etat est proche
Plus...