Une autoroute périphérique pour embellir la ville

Traversée du lacLes tenants de l'initiative soumise en votation le 5 juin livrent leurs arguments.

«La traversée du lac réduirait le trafic au centre-ville, argue Guillaume Barazzone. Si elle ne se fait pas, on peut mettre une croix sur les projets favorisant la mobilité douce.»

«La traversée du lac réduirait le trafic au centre-ville, argue Guillaume Barazzone. Si elle ne se fait pas, on peut mettre une croix sur les projets favorisant la mobilité douce.» Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La traversée du lac, c'est la solution pour désengorger le centre de Genève tout en poursuivant le développement de la région. Telle est, en résumé, la position défendue mardi matin par les tenants de l'initiative soumise aux citoyens le 5 juin prochain. Le comité de campagne regroupe tous les partis de droite ainsi que des fédérations patronales et des organisations d'automobilistes.

Un pont ou un tunnel? Le conseiller national Hugues Hiltpold rappelle que la question n'est pas encore tranchée et que le scrutin du 5 juin a pour objet le «principe d'une traversée». Le tracé autoroutier étudié par l'administration cantonale traverse non seulement le lac mais l'est du canton, totalisant 14 km, du Vengeron à Thônex-Vallard. «La faisabilité technique est avérée, souligne le parlementaire. L'étude d'opportunité de l'Office fédéral des routes conclut que le projet est digne d'intérêt.» Berne, qui a étudié ce tracé dans le cadre du désengorgement du réseau de routes nationales, a préféré élargir le contournement actuel, mais a toutefois jugé que le tracé lacustre présentait un rapport coût-bénéfices favorable.

Apaiser le centre-ville

Egalement conseiller national, mais aussi membre de l'Exécutif de la Ville de Genève, Guillaume Barazzone insiste sur les répercussions espérées d'une traversée du lac sur sa commune. «La traversée du lac réduirait le trafic au centre-ville, argue le démocrate-chrétien. Si elle ne se fait pas, on peut mettre une croix sur les projets favorisant la mobilité douce. Si on habite au centre on a toutes les raisons d'approuver un projet qui fera passer le trafic ailleurs.»

La voie du financement privé

Les études produites par l'Etat tablent sur une réduction du trafic motorisé se chiffrant par exemple à 50% sur le pont du Mont-Blanc. Guillaume Barazzone voit là la promesse d'une air moins vicié et de rues plus calmes. «Le développement de la mobilité douce sera possible en enlevant une bonne part du trafic actuel, espère le député MCG Pascal Spuhler. On pourra accroître la rapidité des transports publics.»

Quant au financement du projet (l'Etat évoque une facture de 3,5 milliards de francs), les initiants misent sur un péage, juridiquement faisable moyennant une dérogation des Chambres fédérales. «La Confédération a indiqué que c'est un projet qu'elle pourrait soutenir à moyen terme, poursuit Guillaume Barazzone. La solution la plus praticable est un préfinancement par le secteur privé.» Le recours éventuel au partenariat public-privé est mentionné dans l'article constitutionnel soumis en votation. Une approbation populaire importe, selon l'élu, car elle «permettra d'aller voir l'administration fédérale et les chambres nantis d'un vote favorable pour faire avancer le dossier.» Le pari n'est-il pas risqué pour les finances publiques? «C'est un investissement», justifie Patrick Lussi, député UDC.

Les partis de droite ne vont-ils pas effaroucher une partie de leur électorat en promouvant un axe routier qui, aux yeux de Berne, doit s'accompagner par une densification urbaine de la région Arve-et-Lac? Hugues Hiltpold souligne le caractère souterrain du tracé envisagé. Quant à l'urbanisation, selon Guillaume Barazzone, elle se fera avec ou sans traversée.

(TDG)

Créé: 10.05.2016, 15h55

Dossiers

Articles en relation

Les Verts rejettent la traversée du lac et demandent des bus prioritaires

Votations du 5 juin Le parti expose ses thèses en amont de la triple votation cantonale du 5 juin sur la mobilité. Plus...

Les Genevois ont un très gros rendez-vous avec la mobilité

Votations du 5 juin Le sort des initiatives des Verts et du PLR et du contreprojet presque consensuel marquera les politiques futures en matière de transports. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...