Un outil est né pour piloter les finances de la Ville

Ville de GenèveSandrine Salerno présente une étude sur la santé financière municipale pour «dépassionner les débats».

Aux yeux de Sandrine Salerno, l’ensemble de l’étude démontre la «robustesse de la Ville».

Aux yeux de Sandrine Salerno, l’ensemble de l’étude démontre la «robustesse de la Ville». Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«C’est une main tendue vers la droite», estime la grande argentière de la Ville de Genève Sandrine Salerno. Présentant une étude réalisée par le Contrôle financier (CFI) de la Ville portant sur la santé financière de la Commune, la magistrate socialiste souligne sa volonté de «sortir du discours politique pour poser une réalité chiffrée et donner des outils de compréhension synthétique». Et ce, alors que le débat budgétaire continue de faire rage entre la droite majoritaire au municipal et l’exécutif de gauche.

Mandaté par le Conseil administratif en novembre 2016, le Contrôle financier a étudié les exercices des dix dernières années, avec un focus sur l’endettement. Il ressort dudit document que, depuis 2007, la dette a été réduite de 330 millions. Ou encore que les comptes sont positifs depuis 10 ans, à l’exception de 2013 (année de la recapitalisation de la Caisse de prévoyance).

«Le taux d’endettement de la Ville est passé de près de 92% en 2003 à 17,9% en 2016», détaille Nathalie Bohler, directrice du Département des finances et du logement. Et Sandrine Salerno d’insister: «Le taux d’endettement net est insatisfaisant quand il atteint 100%… On est à 17,9%!» La Ville est aussi largement dans les clous concernant le degré d’autofinancement. «Des mesures doivent être prises si ce taux devient inférieur à 50%, précise Nathalie Bohler. On est à 121%.»

En partant de cet ensemble de données, un outil de modélisation a été mis au point. «Plus qu’une analyse des années passées, cela va nous permettre de bénéficier d’un outil d’anticipation», souligne la magistrate. À titre d’exemple: en introduisant un éventuel report de charges du Canton ou de la Confédération vers la Ville, on découvre l’impact financier réel. «On peut aussi voir ce qu’il advient si le Conseil administratif maintient le niveau d’investissement», poursuit-elle. En résumé, un seul document permet désormais de centraliser les hypothèses et leurs conséquences financières.

Aux yeux de Sandrine Salerno, l’ensemble de l’étude démontre la «robustesse de la Ville», sans compter les notes attribuées à la collectivité par Standard and Poor’s (AA-) ou le classement établi par PME magazine et l’Institut de hautes études en administration publique. Autant d’indicateurs tangibles qui, selon elle, devraient permettre de «dépassionner les débats budgétaires».

À l’annonce de la publication de l’étude et avant de l’avoir lue, le PLR Simon Brandt, président de la Commission des finances, tacle, goguenard: «Laissez-moi deviner, le Contrôle financier conclut que tout va bien! De plus, cette étude tombe à trois semaines des élections. La ficelle est un peu grosse…» Consciente du reproche potentiel d’utiliser ce document à des fins électoralistes, la socialiste, qui est candidate au Conseil d’État, rétorque que le CFI a été mandaté fin 2016. Mais aussi qu’il a rendu ses conclusions en février. «Nous ne voulions pas le sortir à ce moment-là. On nous aurait alors accusés de vouloir influencer la votation du 4 mars sur les coupes budgétaires.» (TDG)

Créé: 27.03.2018, 20h07

Articles en relation

Coup de gueule contre une «taxe poubelle déguisée»

Ville de Genève Les magistrats Guillaume Barazzone et Sandrine Salerno demandent au Conseil d'Etat de réintroduire la tolérance communale en matière de gestion des déchets pour les micro-entreprises et les associations. Plus...

Sandrine Salerno présente un projet de budget équilibré

Ville de Genève L’amélioration des prévisions fiscales et des arbitrages ont permis d’effacer les 20 millions de déficit annoncés en août. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Une nouvelle espèce d'hominidé découverte
Plus...