Passer au contenu principal

Ôter du béton pour verdir Genève au-delà de ses parcs

La Ville dispose d’une enveloppe de 6,4 millions de francs pour créer des poches vertes.

Aménagement qui vise à reconstituer l'alignement de micocouliers rue de la Croix-Rouge. Photo d'archive
Aménagement qui vise à reconstituer l'alignement de micocouliers rue de la Croix-Rouge. Photo d'archive
Georges Cabrera/Tribune de Genève

Comment verdir une cité tapissée de béton? Le Service des espaces verts (Seve) de la Ville de Genève et son magistrat de tutelle, Guillaume Barazzone, ont dégagé quatre actions majeures présentées ce mardi au Palais Eynard: l’arborisation, la végétalisation des pieds d’arbres, le remplacement de surfaces minérales par des végétaux et le recours aux bacs quand les lieux ne se prêtent pas à la plantation en pleine terre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.