Onex s’offre un coin de campagne en ville

ProjetLe parc du Gros Chêne a été réaménagé avec la collaboration des habitants.

Le parc du Gros Chêne à Onex. Image d'illustration.

Photo: Pierre Albouy

Le parc du Gros Chêne à Onex. Image d'illustration. Photo: Pierre Albouy

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Aménager des espaces de cohabitation entre des barres d’immeubles provoque souvent des bisbilles. Contenter les lève-tôt, adeptes de footing ou de promenades canines, les ados en mal de points de rencontre, les familles se promenant l’après-midi et les fêtards de la nuit est une gageure.

A Onex, les autorités et les habitants de la Cité Nouvelle ont travaillé main dans la main pour s’offrir un vrai parc public entre les avenues du Bois-de-la-Chapelle, du Gros-Chêne, des Grandes-Communes et la rue de la Calle. Cette démarche participative donne une seconde vie à cet espace confiné, devenu sinistre avec les années.

Le projet entre dans le cadre de la politique communale de végétalisation des secteurs urbains et permettra aussi aux habitants de jouer de la pelle et du râteau sur 24 potagers. Des parcelles de jardinage proposées par l’association Trèfle Vert, à la place d’une prairie fleurie. Des jeux pour petits et grands ainsi que des sanitaires complètent l’ensemble, dont les arbres et arbustes ont été taillés ou replantés par des élèves du centre de formation de Lullier.

Niché derrière le centre commercial d’Onex-Marché, ce grand espace vert, ouvert à tous, a été inauguré le 21 mars. Pour l’heure, les riverains se félicitent de la démarche. (TDG)

Créé: 12.04.2015, 18h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Harcèlement: la parole des femmes se libère
Plus...