Ils offrent des «œuvres» à Jean Claude Gandur

Votations du 28 févrierLes anti-nouveau Musée d’art et d’histoire ont organisé hier une action potache devant les bureaux du principal partenaire privé du projet.

Les cadeaux des pères Noël militants n’ont visiblement pas séduit le mécène Jean Claude Gandur.

Les cadeaux des pères Noël militants n’ont visiblement pas séduit le mécène Jean Claude Gandur. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Parmi l’avalanche de votations du 28 février, celle sur le sort du Musée d’art et d’histoire (MAH) attise particulièrement les passions. Les adversaires s’affrontent à coups d’arguments chocs. Le portrait du principal partenaire privé du projet de rénovation et d’agrandissement du MAH, Jean Claude Gandur, paru dans «Le Courrier», a entraîné le dépôt de deux plaintes contre ce journal.

Ce vendredi, ce sont «des œuvres» que des opposants ont sorties de leurs cartables pour combattre le «lifting» du MAH confié aux bons soins de l’architecte français Jean Nouvel. Déjeuner sur huile, Or noir sans odeur, Nature morte ou encore Palm Project et Land Art: autant de titres de créations artistiques «destinées à retracer les origines de la fortune de Jean Claude Gandur que ce businessman et collectionneur a accumulée avec ses entreprises, notamment dans le négoce des matières premières au Nigeria et en Sierra Leone», explique Tobias Schnebli.

Ce conseiller municipal d’Ensemble à Gauche faisait partie d’un petit groupe de militants qui a organisé, à 13 heures, une action potache devant le siège de la Fondation Gandur pour l’art, à Champel. Sous l’appellation «groupe écosocialiste», ces citoyens «concernés par la politique culturelle de la Ville de Genève et l’avenir de la biosphère» souhaitent offrir ces œuvres reflétant la vie professionnelle du mécène Gandur au futur MAH… en cas d’acceptation populaire. Sébastien Bertrand le confirme: «Il faudrait voir ces œuvres au MAH! Le public doit connaître la provenance des fonds de la Fondation Gandur pour l’art.»

Celle-ci n’a pas répondu à l’appel des manifestants, pas plus qu’elle n’a souhaité commenter leur action. (TDG)

Créé: 12.02.2016, 18h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

L'affaire Maudet inquiète jusqu'à Berne
Plus...