Passer au contenu principal

L'Office de l'emploi est dépeint comme une jungle

Les sanctions pleuvent, l'écoute diminue. Chômeurs et conseillers se sentent maltraités. Mais Mauro Poggia et le directeur de l'Office, Charles Barbey, assument leur politique.

Charles Barbey (à gauche) et Mauro Poggia défendent l’éfficacité de l’Office de l’emploi.
Charles Barbey (à gauche) et Mauro Poggia défendent l’éfficacité de l’Office de l’emploi.
Steeve Iunker Gomez

«Avec un taux à 5,2% en février 2018, le chômage ne cesse de baisser», se flattait hier dans un communiqué Mauro Poggia, conseiller d’État genevois en charge de l’Emploi. Son enthousiasme n’est pas contagieux. «L’Office cantonal de l’emploi (OCE) est dirigé pour faire de bonnes statistiques, pas pour résoudre le problème du chômage», réagit un employé qui dénonce la dérive frappant, selon lui, cet office.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.