Un numéro vert pour dénoncer les abus à l'école publique

GenèveLe Département de l'instruction publique genevois a rappelé lundi sa fermeté face aux violences sexuelles sur des élèves.

La cheffe du DIP Anne Emery-Torracinta.

La cheffe du DIP Anne Emery-Torracinta. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La conseillère d’État genevoise Anne Emery-Torracinta a répété lundi qu'elle n'aura aucune indulgence à l'égard d'enseignants qui profiteraient de leur position d'autorité pour abuser d'élèves. Ce rappel a été fait par la magistrate, alors que plusieurs affaires anciennes ont été récemment relatées par la presse.

Des accusations ont notamment visé Tariq Ramadan. L'islamologue aurait eu des relations sexuelles avec certaines de ses élèves lorsqu'il était professeur au collège, dans les années nonante, à Genève. Le département de l'instruction publique (DIP) ne dispose d'aucun élément, à ce jour, pouvant confirmer ces faits.

Devoir d'exemplarité

Pour Mme Emery-Torracinta, «le principe de tolérance zéro» doit s'appliquer. Chaque dénonciation doit faire l'objet d'investigations. Aux yeux de la patronne du DIP, qui se dit très sensible à toute forme de violence sexuelle et de harcèlement à l'encontre des femmes, les enseignants ont un devoir d'exemplarité.

«Je suis responsable de la sécurité des élèves et ces derniers doivent considérer l'école comme un espace sécurisé», a poursuivi Mme Emery-Torracinta. La conseillère d’État a dit comprendre la difficulté des victimes à raconter ce qui leur est arrivé. Parfois, la parole se libère au bout de plusieurs années seulement.

Ligne verte

Afin de faciliter les confessions, le DIP a décidé d'ouvrir une ligne verte dès janvier prochain en collaboration avec le Centre LAVI d'aide aux victimes d'infractions. Il s'agira d'un lieu neutre hors du département, a souligné Mme Emery-Torracinta. Les éventuelles victimes actuelles ou passées pourront témoigner.

Le Centre LAVI évaluera les dossiers et guidera les personnes. Il livrera aussi des statistiques anonymes à l'administration. Le DIP va également rappeler aux enseignants et aux élèves leurs droits et leurs devoirs d'ici à la rentrée scolaire d'automne et adapter le dispositif interne de prévention, a noté Mme Emery-Torracinta.

Parfois, il est difficile de prendre conscience que l'on est une victime, a souligné la magistrate. Enfin, le DIP veut agir en amont en créant une plate-forme de veille chargée «d'anticiper les changements sociétaux» qui auront des conséquences sur la vie scolaire. (ats/TDG)

Créé: 18.12.2017, 14h19

Articles en relation

Des musulmanes suisses soutiennent Ramadan

Polémique La présidente de l’Association culturelle des femmes musulmanes de Suisse prend publiquement la défense de l'islamologue accusé d'agressions sexuelles. Plus...

Tariq Ramadan mis en congé de l'Uni d'Oxford

Abus sexuels L'islamologue est visé par deux plaintes pour viol en France et accusé d'abus sexuels sur des mineures en Suisse. Plus...

Ramadan se défend sur Twitter et va porter plainte

Abus sexuels Accusé d'abus sexuels sur mineurs, l'islamologue nie en bloc sur les réseaux sociaux. Il annonce un dépôt de plainte pour diffamation. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.