Passer au contenu principal

Une plainte pour viol vise Tariq Ramadan à Genève

Une Suissesse accuse l’islamologue de l’avoir séquestrée et violée en 2008 dans un hôtel genevois. Elle a déposé plainte auprès du Ministère public de Genève.

L'islamologue Tariq Ramadan, en 2011. (archives)
L'islamologue Tariq Ramadan, en 2011. (archives)
Georges Cabrera

Les dénonciations s’accumulent contre le célèbre islamologue controversé, Tariq Ramadan, 55 ans. Après trois plaintes pour viol le visant en France et une quatrième aux États-Unis pour agression sexuelle, une cinquième surgit en Suisse. Elle a été déposée ce vendredi auprès du Ministère public de Genève, dans sa ville natale. Une Suissesse l’accuse de séquestration, contrainte sexuelle et viol avec la circonstance aggravante de la cruauté. L’agression de plusieurs heures se serait produite en 2008, soit avant les quatre autres. Le témoignage de cette femme, âgée d’une quarantaine d’années à l’époque, est retranscrit de manière détaillée dans un document de treize pages que la «Tribune de Genève» a pu consulter.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.