Nouvelle Loi sur la police: les syndicats sont déçus

PolitiqueLe Groupement des associations de police décidera prochainement s’il soutient ou non le référendum contre la Loi sur la police annoncé par le MCG.

Photo d'archive Genève, le 1er juillet 2014. Vieil Hôtel de Police, boulevard Carl-Vogt. Débrayage des policiers durant 30 mn.

Photo d'archive Genève, le 1er juillet 2014. Vieil Hôtel de Police, boulevard Carl-Vogt. Débrayage des policiers durant 30 mn. Image: Laurent Guiraud/Tribune de Genève

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’adoption au forceps, mardi, par le Parlement, de la Loi sur la police (LPOL) n’est pas satisfaisante aux yeux du Groupement des associations de police (GAP). Le compromis trouvé par une majorité de députés (PLR, PDC, Verts, PS) ne convainc pas Daniel Weissenberg, président du Syndicat de la police judiciaire. «Je ne vois que des inconvénients à cette loi, qui n’est pas consensuelle. Elle a réveillé les antagonismes», réagit-il sans détour.

Deux éléments crispent principalement le GAP. «Nous sommes déçus du résultat, car l’indemnité pour risque inhérent à la fonction et le paiement des frais maladie ne sont pas inscrits tels quels dans la loi. Ces éléments font l’objet d’une disposition transitoire. En clair, la suppression de nos statuts est en route», observe l’inspecteur. Quant à la création d’une commission du personnel, cet ajout le navre. «Cela n’a pas de sens, car les syndicats représentent quelque 95% du personnel. Cette décision last minute n’a pas été discutée, négociée. C’est une façon de diviser les syndicats jugés trop bruyants.»

Spécificités du métier reconnues

Avis partagé par l’Union du personnel du corps de police (UPCP), qui réagit avec précaution. «Le compromis trouvé ne nous satisfait pas complètement, mais nous respectons le travail de la députation», exprime Marc Baudat, secrétaire général. L’obligation renforcée de porter l’uniforme n’apporte rien au fonctionnement de la police, note-t-il. La récente grève de l’uniforme a en tout cas marqué les députés. Seul réconfort pour Marc Baudat: «Nous sommes satisfaits de voir que le Grand Conseil a reconnu les spécificités de notre métier».

Le référendum contre la loi annoncé par le MCG sera-t-il soutenu par le GAP? Son comité se réunira prochainement pour en décider. «Je pense que nous allons le soutenir», estime Daniel Weissenberg, du SPJ. Pas de commentaire de l’UPCP. Pourtant, sa position pouvait être pressentie déjà hier matin; son logo figurant sur le mur Facebook du député MCG Eric Stauffer. Cela n’a rien à voir, s’escrime Marc Baudat: «L’UPCP n’est pas le MCG. Cela me fatigue que ce parti s’associe à nous. Je ne tolère en aucun cas que quelqu’un utilise notre logo sans notre accord».

Qu’en est-il du mouvement de protestation du GAP contre l’Etat, en raison de sa réforme en cours de la grille salariale des fonctionnaires? La trêve de la grève est maintenue jusqu’à la fin du mois de septembre, en attendant une nouvelle réunion avec la délégation des Ressources humaines du Conseil d’Etat. (TDG)

Créé: 10.09.2014, 13h29

Articles en relation

La loi sur la police est votée, le MCG annonce un référendum

Grand Conseil genevois Quatre des cinq partis gouvernementaux, PLR, PDC, Socialistes et Verts, ont accepté la loi. L'UDC, le MCG et Ensemble à Gauche l'ont rejetée. Plus...

Loi sur la police: les députés poursuivront le débat mardi 9

Parlement genevois Les cinq heures de discussion du 28 août n'ont pas suffi à traiter les 62 articles de la nouvelle loi d'organisation. Plus...

Débat fleuve sur la police ce jeudi au Grand Conseil genevois

Institution La Loi sur la police introduit un ratio de 42 agents pour 10 000 habitants et établit un seul statut pour tous les policiers. Plus...

Des policiers genevois intimident un élu sur Facebook

Conflit social La police auditionne des agents qui ont apostrophé le député PDC Vincent Maitre sur Internet. Plus...

La police genevoise annonce un débrayage de 30 minutes ce mardi

Rémunérations A l'origine de ce mouvement, la suppression d'avantages salariaux dans le cadre de la réforme de l'échelle de traitement des fonctionnaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...