Un nouvel automobiliste accidenté s’en prend à Tesla

JusticeUn autre Romand ayant acheté sa voiture à Genève souhaite lui aussi une expertise après une collision survenue en 2017.

La voiture de Gérard après l’accident survenu entre Vaulruz et Bulle en 2017. DR

La voiture de Gérard après l’accident survenu entre Vaulruz et Bulle en 2017. DR Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Albert*, automobiliste genevois et son avocat, Me Robert Assaël ont défrayé la chronique en décembre en demandant des comptes en justice à Tesla après un accident de la route en avril 2017. Selon nos renseignements, Gérard*, un nouveau conducteur romand, a décidé aujourd’hui de prendre le même avocat après une collision survenue le 16 novembre 2017 dans le canton de Fribourg. Son cas de figure ressemble à celui d’Albert qui met en cause le pilotage automatique de la marque américaine.

Dans le canton de Fribourg

Le client mécontent, un Vaudois ayant acheté sa voiture dans le canton de Genève, a donc chargé Me Assaël d’écrire à Tesla. Ce que ce dernier a fait le 4 février. Il décrit la mésaventure survenue à de son client. Gérard a acquis un modèle S 90 en 2015. Le 16 novembre 2017, il circulait sur la voie de gauche de l’A12 entre Vaulruz et Bulle. L’autodrive était enclenché, dit-il. Des travaux étaient indiqués par un véhicule de signalisation qui obligeait les conducteurs à se rabattre sur la droite. Mais les voitures circulant devant lui l’empêchaient de voir la signalisation en question. Soudain, une voiture s'est rabattue devant lui à droite. «La Tesla a marqué une forte accélération, écrit l’avocat. Elle a heurté de plein fouet le véhicule de signalisation, qui a été projeté à 15 mètres.»

Pour Me Assaël, le système d’assistance n’a pas fonctionné «puisque la Tesla n’a pas détecté l’obstacle, donc pas freiné, ni même ne l’a signalé». L’automobiliste doit être évacué en ambulance: «J’ai souffert d’une douzaine de fractures», confirme le Vaudois, qui, après une opération, n’a pas pu travailler durant deux mois. «Lors de mon achat, le garage n’a pas insisté ou attiré mon attention sur les avantages et les inconvénients de l’assistance.»

Fidèle à Tesla

Pour Me Assaël, la responsabilité de Tesla est engagée. Dans sa lettre, il invite donc le constructeur à lui transmettre les données enregistrées par le véhicule. Gérard souhaite savoir où se trouve l’épave «afin qu’une expertise puisse être faite. Je me joins à la démarche d’Albert pour améliorer le système d’assistance et résoudre ce problème, ou que le client soit mieux informé des limites techniques. Mais s’il y a un bug, il doit être corrigé. Il faut absolument éviter que de nouveaux accidents se produisent.» Pas rancunier, il précise qu’il continue de rouler en Tesla.

Me Assaël se montre déterminé: «J’espère que Tesla ne fera pas obstruction à nos légitimes demandes et aura à cœur de collaborer pour améliorer sa technologie et garantir la sécurité des personnes s’installant dans ses véhicules. Cela suffit! Combien faudra-t-il encore d'accidents? Des vies sont en jeu! Tesla doit sans délai se remettre en cause et faire de la sécurité sa priorité absolue.»

«Nous répondons toujours»

Pour Tesla, Gérard ou Albert, même combat. Selon un porte-parole de la marque américaine, dans les deux cas, les données relatives à ces incidents montrent que les conducteurs n’utilisaient pas le système de pilotage automatique correctement: «Quand le système est activé, il en va de la responsabilité du conducteur de rester attentif à son environnement et d’être prêt à reprendre le contrôle du véhicule à tout instant.»

Tesla assure avoir toujours indiqué que le système Pilotage automatique ne prémunit pas le véhicule de tous les accidents: «Tesla fournit également des informations claires sur le fonctionnement du système de pilotage automatique au moment de l’activation du système et à chaque utilisation. Ces instructions sont également incluses dans le manuel d’utilisation. Par ailleurs, l’affirmation selon laquelle nous ne serions pas collaboratifs est tout à fait inexacte. Nous répondons toujours aux demandes transmises en bonne et due forme et fournissons les informations à notre disposition.»

* Prénom d’emprunt

Créé: 18.02.2019, 14h21

Comment fonctionne la technologie de pilotage assisté qu'on retrouve à bord des véhicules autonomes, tels que Tesla. (Cliquez sur l'image pour agrandir) (Image: G. Laplace)

Une collision avec des enfants

Albert* a attaqué Tesla devant la justice civile genevoise après un grave accident en 2017. Une première en Suisse. En décembre, le Tribunal de première instance (TPI) a ordonné une expertise qui portera sur la collision survenue en France. Le constructeur devra «remettre à l’expert l’épave du véhicule ainsi que les données» enregistrées par la voiture. Selon nos renseignements, le constructeur a transmis des informations dans ce sens à Albert.

Ce dernier s’était rendu en France au volant d’une Tesla Model S. Le 12 avril, il embarquait ses jeunes enfants et mettait le cap sur Paris.

À mi-chemin, sur l’autoroute, il roulait avec le système de pilotage automatique. Au loin, sur la gauche, se trouvait, immobile, un camion de signalisation routière indiquant par une flèche lumineuse des travaux et le rabattement sur l’autre voie. «Je faisais confiance à la technologie promise, qui devait adapter vitesse et trajectoire, s’arrêter en cas d’obstacle et signaler le moindre problème.»

Pourtant, dit-il, alors qu’il circulait sur la voie de gauche et dépassait des voitures, son véhicule n'a pas ralenti. Survint alors le choc.

Les secours ont évacué d’urgence les enfants. Albert, lui, a été grièvement blessé: «Encore aujourd’hui, j’éprouve de grandes difficultés à me déplacer.» F.M.

Articles en relation

Plainte contre Tesla après un accident mortel

Etats-Unis Une plainte met en cause la batterie défectueuse d'une Tesla dans un accident qui a tué deux personnes. Plus...

Un automobiliste gravement blessé attaque Tesla en justice

Accident Le Genevois, qui souffre de graves séquelles, met en cause le pilotage automatique de la marque américaine. Celle-ci se défend en affirmant donner des informations claires. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...