«Le nouveau Cycle d’orientation souffre d’un manque de contrôle»

AuditLa Cour des comptes a analysé le système, instauré en 2011. 12 millions d’économies auraient pu être réalisées en remplissant mieux les classes.

Anne Emery-Torracinta voulait pointer les forces et faiblesses du nouveau cycle d'orientation (nCO), adopté par le peuple en 2009 et instauré en 2011.

Anne Emery-Torracinta voulait pointer les forces et faiblesses du nouveau cycle d'orientation (nCO), adopté par le peuple en 2009 et instauré en 2011.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le nouveau cycle d’orientation (nCO) souffre d'un manque de contrôle, des économies pourraient être réalisées en maximisant les effectifs par classe, l'orientation professionnelle n'est pas assez valorisée et les élèves réorientés en cours d'année n'arrivent pas à rattraper le niveau de leurs camarades. C’est le constat livré jeudi par la Cour des comptes.

Celle-ci a été mandatée par la conseillère d’Etat en charge du Département de l’instruction publique (DIP), Anne Emery-Torracinta, pour pointer les forces et faiblesses du nCO, adopté par le peuple en 2009 et instauré en 2011. L’enquête a inclus un échantillon de cinq établissements et 1400 parents d’élèves. Tour d'horizon des cartons rouges.

Les passerelles

L’un des objectifs du nCO est d’offrir une meilleure réorientation des élèves. Soit faciliter leur passage vers une section d’exigences inférieures ou supérieures. Pour accompagner ces réorientations, un système de passerelles a été créé. Ce sont des mesures de soutien, dispensées dans ou hors de la grille horaire, comme des cours d’appui ou un accompagnement personnalisé en classe. Si les réorientations sont désormais plus fréquentes, elles sont toutefois moins efficaces, selon la Cour. «La proportion d’élèves réorientés n’ayant pas pu se maintenir dans le niveau souhaité est plus importante que sous l’ancien CO.»

Autre constat: les réorientations de début d’année donnent de meilleurs résultats que celles entreprises en fin d’année. Enfin, les élèves réorientés ne parviennent pas à atteindre le niveau de leurs camarades non-réorientés à la fin de leur scolarité.

Des économies possibles

La Cour constate que les effectifs des classes sont inférieurs à ceux prévus par le règlement. A cause des réorientations, il faut laisser quelques places vacantes dans les classes pour accueillir des élèves en cours d’année. Mais ces réserves sont trop larges, selon la Cour. Celle-ci a calculé qu’en maximisant le remplissage des classes, selon les quotas autorisés par le règlement, la rentrée 2013 aurait pu s’organiser avec 50 classes en moins... soit une économie de 12 millions!

Une meilleure orientation professionnelle

C’est l’un des autres objectifs du nCO: mieux orienter les élèves au cycle pour éviter les parcours chaotiques et multiples réorientations.

Afin de mieux orienter les élèves et d'éviter qu'ils n'aillent au Collège à tout prix, la formation professionnelle est censée être valorisée. «Censée», car en réalité, sur le terrain, la promotion fait défaut. Un concept d’information a été créé pour la valoriser et il est dispensé pendant l’heure de maîtrise de classe. Mais seule la moitié des enseignants est formée à cette méthode et la majorité consacre cette heure à d’autres activités...

Manque de pilotage

La Cour relève qu’il n’existe pas d’outil permettant d’avoir une vision globale et un contrôle optimal du système du nCO. Il est par exemple difficile de distinguer les mesures de soutien s’adressant à tous les élèves et les passerelles, réservées aux réorientations. Conséquence: impossible de déterminer combien coûtent réellement ces passerelles ou les élèves qui en ont bénéficié. Impossible donc d’avoir une vision précise du nombre d’heures et des moyens engagés pour ces passerelles dans les établissements.

Un projet de loi non-objectif

L'essence même du nCO est critiquée: la Cour soutient que le projet de loi du nCO avait pour but de trouver un consensus, dans un climat politique autour de l'école très tendu. S'il y est parvenu, c'est en se reposant sur des éléments politiques alors qu'il aurait dû reposer sur des éléments plus objectifs, comme des analyses de données.

Le DIP a accepté les treize recommandations de la Cour. Pour sa magistrate, cet audit corrobore les analyses internes du département sur le nCO. (TDG)

Créé: 11.12.2014, 13h18

Articles en relation

Une collégienne gagne une bataille juridique contre l’Instruction publique

Genève Dyslexique et hyperactive, l’étudiante a demandé à redoubler son année. Le DIP a refusé mais la justice vient de le débouter. Plus...

Les élèves de 2e et 3e années échappent en partie à la réforme du Collège

Ecole Le DIP fait machine arrière: contrairement aux premières années, les 2e et 3e pourront redoubler deux fois Plus...

Une pétition s'oppose au projet de fermer 30 classes au Cycle

Education Pour faire des économies, le DIP envisage de fermer des classes à la rentrée. Le syndicat des enseignants du Cycle fustige cette mesure. Plus...

Il y a cinquante ans, le Cycle d’orientation démocratisait l’école

Education Créé en 1964, le Cycle mélange les filles et les garçons de toutes les classes sociales et ouvre l’accès aux études supérieures. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le PLR repousse son vote sur la démission de Maudet
Plus...