Passer au contenu principal

La nomade qui avait choisi Genève

Employée d’une grande ONG, Susanne Amsler a vécu dans huit pays ces dernières années avant de s’installer en ville.

Susanne Amsler travaille depuis une quinzaine d’années pour une ONG de la Genève internationale.
Susanne Amsler travaille depuis une quinzaine d’années pour une ONG de la Genève internationale.
Steeve Iuncker-Gomez

L’immeuble aux volets bleus n’est qu’à quelques encablures de la tonitruante artère de la Servette. Pourtant, il n’y a dans cette rue ni l’odeur ni le bruit du trafic. On se croirait un dimanche matin. Susanne Amsler déboule, sac à main bleu sur l’épaule. «J’aimais mon ancien quartier, la Jonction, pour sa proximité avec la nature et le Rhône. Mais ici, c’est comme un petit village», décrit la candidate à la Mairie de Genève, avec son accent suisse allemand marqué. Emploi du temps oblige, la rencontre matinale se fera à pied et en mouvement, sur les chemins verglacés menant à son travail, place des Nations.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.