Passer au contenu principal

Près de neuf volailles tuées par an par habitant

Selon les antispécistes, 65 millions d’animaux sont tués chaque année dans les abattoirs suisses. Ce nombre est sous-estimé!

Les volailles constituent la majorité des animaux abattus.
Les volailles constituent la majorité des animaux abattus.
ODILE MEYLAN

«La violence, la vraie, se situe dans les abattoirs, où meurent chaque année 65 millions d’animaux en Suisse»Pia Shazar, porte-parole et présidente de l’association Pour l’égalité animale

Le chiffre est régulièrement avancé par les antispécistes. Selon ces militants qui luttent contre les discriminations basées sur l’espèce, 65 millions d’animaux sont tués chaque année dans les abattoirs suisses. Exagéré? Sous-estimé! Selon les statistiques 2017 de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV), ce chiffre s’élève à 77,5 millions. La très grande majorité des animaux abattus sont des volailles (74 millions). Les poissons et crustacés, eux, n’apparaissent pas dans ce décompte.

Si ces chiffres impressionnent par leur ampleur, ils restent très abstraits pour le commun des mortels, faute de comparaison. Lorsqu’on les rapporte au nombre d’habitants, on réalise alors que près de neuf volailles par tête de pipe ont été tuées l’année passée en Suisse. «Nous observons une vraie tendance depuis quelques années. Les Suisses consomment de plus en plus de volailles», souligne Nathalie Rochat, porte-parole de l’OSAV. Selon le dernier rapport de Proviande, organisation faîtière qui regroupe tous les acteurs de la filière, le porc reste toutefois «de loin la viande la plus appréciée».

De manière générale, la consommation de viande et de produits carnés a tendance à diminuer en Suisse. Entre 2016 et 2017, Proviande évoque une baisse de 1,9%. L’année passée, la moyenne suisse s’est ainsi établie à 50,01 kg par habitant, contre 50,98 kg en 2016. Ce chiffre ne comprend cependant pas les achats effectués par les particuliers à l’étranger. En 2013, la Suisse se situait à la 50e place des plus grands consommateurs de viande dans le monde. Aux deux extrêmes: l’Inde, avec à peine 2,65 kg par habitant, et Hongkong, qui dépassait les 110 kg par personne. La moyenne mondiale s’élevait, elle, à 31,06 kg (hors poisson).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.