Passer au contenu principal

Neuf millions dépensés en vain pour l’Hôtel de police

Étudiée à grands frais, l’extension du siège des forces de l’ordre est abandonnée.

Seule la première étape du Nouvel Hôtel de police aura vu le jour.
Seule la première étape du Nouvel Hôtel de police aura vu le jour.
Laurent Guiraud

On reprend tout de zéro. Le Conseil d’État demande que «la réflexion sur le programme et la localisation des bâtiments de la police sur le territoire cantonal soit totalement revue» d’ici à la fin de l’année. Ces cogitations sont lancées alors que l’Exécutif, dans un texte transmis le 13 février au Grand Conseil, annonce que le Nouvel Hôtel de police (NHP) ne sera finalement pas agrandi, comme il était prévu de le faire depuis pas moins de vingt-cinq ans. Et cela alors que des études poussées ont été menées pour agrandir, par étapes, le bâtiment du chemin de la Gravière. Des études qui ont englouti 9 040 826 francs. Plus de neuf millions, donc, en vain.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.