Le «Negro», un petit bonbon de mauvais goût?

ConsommationLa Coop propose dans ses rayons un article dont le nom pourrait choquer. Réactions et explications.

Genève, le 1er novembre 2013. 

Bonbons NEGRO, de Serbie.

Genève, le 1er novembre 2013. Bonbons NEGRO, de Serbie. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le sachet attire forcément l’œil. «Negro», c’est le nom du paquet de bonbons au chocolat et à la réglisse vendu par la Coop. Un produit serbe figurant dans le rayon des spécialités de l’Europe de l’Est. Sur le sachet, on voit un ramoneur blanc tout de noir vêtu, prêt à descendre dans une cheminée de briques rouge, échelle à la main. Une fois son travail terminé, l’homme sera recouvert de suie et entièrement noir, d’où l’appellation «negro». Une dénomination politiquement incorrecte en Suisse? Non, réagit Pierre Weiss, vice-président de la Licra Genève: «On est loin du contexte des «têtes de nègre» ou du «Y’a bon Banania» des années chères à notre ami Hergé. Faire trop de politiquement correct tue le politiquement correct. Je ne connaissais pas ce produit mais il ne faut pas basculer dans l’absurdité.»

Plus d'information dans nos éditions payantes du lundi 4 novembre. (TDG)

Créé: 03.11.2013, 21h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bruxelles veut que ses frontaliers chôment en Suisse
Plus...