Passer au contenu principal

Des navigateurs «mauvais payeurs» sont repêchés par la justice

Trois détenteurs de bateaux avaient été sanctionnés pour ne pas avoir payé à temps leurs places d’amarrage. A tort.

La justice peut parfois se montrer plus souple que l’administration. Trois détenteurs de bateaux ont tardé ce printemps à régler le coût de leurs places d’amarrage. Après deux rappels, le sang de la Capitainerie n’a fait qu’un tour: les «mauvais payeurs» se sont vu retirer leur autorisation de stationnement. Ils étaient même sommés d’évacuer leurs bateaux dans les trente jours.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.