Passer au contenu principal

Naturalisation refusée: la justice désavoue le gouvernement genevois

Contrairement à une décision récente du gouvernement, une Somalienne illettrée pourrait devenir Suisse sans maîtriser le français.

La Chambre administrative de la Cour de justice a annulé la décision du Conseil d'Etat qui avait refusé la naturalisation à une Somalienne.
La Chambre administrative de la Cour de justice a annulé la décision du Conseil d'Etat qui avait refusé la naturalisation à une Somalienne.
Laurent Guiraud

Ses 1600 heures de cours de français n’auront pas suffi. Madame A., originaire de Somalie, a obtenu «péniblement» un niveau oral A2 en français et, en février 2013, le Conseil d’Etat lui a refusé la naturalisation genevoise: «Elle n’avait pas d’attaches suffisantes témoignant de son adaptation aux modes de vie genevois et de son intégration dans la communauté genevoise, malgré les vingt-trois ans qu’elle avait passés à Genève.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.