La nage en hiver fait des heureux chaque jour

LancyLa température du bassin se monte à 28 degrés. Idéal pour nager son kilomètre sans avoir froid.

À Lancy, on nage tous les jours dès 11h le matin en mode hivernal.

À Lancy, on nage tous les jours dès 11h le matin en mode hivernal. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On s’était mis en tête d’aller voir la première neige tomber sur la piscine découverte de Lancy, de la ramener au journal et de la publier fissa avec cette légende: «La nage en hiver.» En hiver, on y sera demain, mais les flocons qui vont avec, si rares à Genève, ne sont pas attendus pour le week-end en basse altitude.

Marre d’attendre. On publie. L’image, prise récemment, fait suffisamment envie. À Lancy, on nage tous les jours dès 11h le matin en mode hivernal; puis, plus tard dans l’après-midi, «en nocturne», comme on le dit d’un match de foot qui se joue le soir. À partir de 16h, les éclairages s’allument.

Des lignes pour tous

Pleins feux sur le bassin, ce plan d’eau structuré harmonieusement en lignes pour tous, les élites comme les sans-grade. D’un côté, on fait des virages de compétition, de l’autre on se contente de sourire au gardien de bain, moins bavard et exigeant que le coach aux pieds secs dont les consignes ne font pas très «camp de vacances».

Les sessions d’entraînement s’enchaînent à un rythme soutenu. On en profite pour admirer le crawl du voisin, sa rotation des bras, son battement de jambes. Le mouvement décomposé semble sortir tout droit du manuel. Trop bien.

Comme cette brume qui se forme au-dessus du bassin olympique lorsque la température de l’air se rapproche du zéro degré. Chez les populaires, on voit alors des nageurs se rapprocher, entre deux brasses, du coin des contemplatifs. À l’angle de la piscine, au fond à droite, un petit groupe s’est formé. Discret et chuchotant. Il ne dérange personne. À ce moment, Lancy prend de la hauteur et fait penser à ces adresses aquatiques de moyenne montagne, que l’on rejoint après une journée de ski.

Voilà pour les images. Aucune n’est à jeter. Elles s’accompagnent de chiffres de fréquentation qui leur confèrent une valeur supplémentaire. Depuis le 20 octobre, la piscine de Marignac enregistre une moyenne de 200 entrées par jour. «Les trois quarts sont des abonnés, un quart paie son entrée individuelle de 8 francs, soit près de 50 personnes chaque jour», précise Olivier Carnazzola, chef du Service des sports de la Ville de Lancy.

8000 visiteurs

D’autres chiffres révélateurs de l’engouement confirmé: il y a une semaine, les responsables lancéens pouvaient compter sur 655 abonnements achetés par des particuliers, dont 529 annuels. Enfin, depuis que le bassin s’est mis en mode hivernal, le tourniquet a accueilli 7572 nageurs. Le pointage remonte à vendredi dernier. On aura largement dépassé les 8000 visiteurs avant Noël.

À quoi s’ajoute l’intérêt accru des clubs de natation pour ce bassin qui ne ferme jamais. Le soir, il est pour eux, clubs historiques du canton – Lancy, Genève et demain Carouge – mais aussi bientôt pour des compétiteurs venus d’autres cantons, tentés par l’expérience du plein air en hiver. «Le Montreux-Natation nous a loué une ligne d’eau pour deux heures. Un club de Neuchâtel vient également de nous contacter», résume M. Carnazzola, pas opposé à ces immersions ponctuelles, histoire d’expérimenter des équipements qui promettent d’essaimer ailleurs. Car la température constante de l’eau est juste incroyable. On aurait dû commencer par ce détail thermique qui fait toute la différence: 28 degrés.

Il manque quoi? Rien, sinon peut-être «une buvette ouverte pour manger une soupe chaude à midi», glisse Gérard Jolimay, un fidèle, par ailleurs président de l’Association des usagers des bains et piscines genevoises (UBPG). Notre nageur au long cours applaudit «des deux mains ce qui a été réalisé à Lancy», tout en défendant le prix d’entrée, certes un poil plus cher que l’été. «Compte tenu de la prestation offerte, des vestiaires chauffés et du couloir en eau qui les relie directement au bassin, ce n’est pas abusif.»

Créé: 20.12.2019, 07h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...