Passer au contenu principal

Musée d’art et d’histoire: des leçons à tirer du passé

Après le non sorti des urnes, l’Exécutif est devant une page blanche. Toutes les options, même celle d’un pôle muséal au PAV, seront examinées. Le MEG et l’Ariana peuvent servir d’exemples.

Pour étendre le MAH, plusieurs pistes pourraient être examinées. Ce qui est sûr: rien ne sera fait dans la précipitation.
Pour étendre le MAH, plusieurs pistes pourraient être examinées. Ce qui est sûr: rien ne sera fait dans la précipitation.
PIERRE ABENSUR

Au lendemain du vote qui a enterré l’extension du Musée d’art et d’histoire (MAH), l’Exécutif de la Ville de Genève se retrouve «devant une page blanche». Objectif: «Envisager toutes les options et construire un front large, ce qui ne sera pas aisé vu les clivages, souligne le chef de la Culture, Sami Kanaan. Mais nous ne ferons rien dans la précipitation.» Le passé muséal récent nous offre une échelle: il faut plus de dix ans pour qu’un nouveau projet aboutisse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.