Passer au contenu principal

Convoqués par l’Etat, des réfugiés sont arrêtés

La fratrie Musa a été interpellée sur le parking de l’Office cantonal de la population. Les frères et sœurs risquent l’expulsion.

Manifestation de soutien aux Musa, mardi matin.
Manifestation de soutien aux Musa, mardi matin.
Demir Sönmez
Manifestation de soutien aux Musa, mardi matin.
Manifestation de soutien aux Musa, mardi matin.
Demir Sönmez
Une cinquantaine de personnes ont manifesté mardi vers midi à l'aéroport pour dénoncer l'arrestation des Musa la matin même et leur prochain renvoi vers la Croatie.
Une cinquantaine de personnes ont manifesté mardi vers midi à l'aéroport pour dénoncer l'arrestation des Musa la matin même et leur prochain renvoi vers la Croatie.
1 / 14

«La police a embarqué la fratrie Musa!» lâche, sous le choc, Nicolas Walder, président des Verts genevois. C’est arrivé hier matin, alors qu’Hazna, 22 ans, Slava, 24 ans et Walat Musa, 25 ans, des Kurdes de Syrie réfugiés en Suisse (lire: Trois Syriens trouvent refuge au temple des Pâquis) se trouvaient à l’Office cantonal de la population et des migrations (OCPM), soutenus par une centaine de personnes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.