Le Mur des réformateurs repeint à la sauvage en six couleurs

VandalismeL'acte n'est pas signé. Ses auteurs ont jeté des pots de peinture depuis la rue de la Croix-Rouge dans la nuit de dimanche à lundi, souillant les quatre Réformateurs de la tête aux pieds.

Le Mur des réformateurs a été barbouillé dans les grandes largeurs durant la nuit de dimanche à lundi. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le dernier barbouillage remonte à la seconde quinzaine de juin. Il était moins massif et coloré que celui du jour. Un mois a passé, les peintres en bâtiment classé ont remis ça dans la nuit de dimanche à lundi, déversant des seaux de peinture acrylique depuis la rue de la Croix-Rouge sur les quatre figures centrales du Mur des réformateurs.

C’est Jean Calvin qui a reçu le plus, sa robe pastorale est souillée du haut en bas, sa petite bible à la main a viré au rouge mao. Théodore de Bèze est bien rhabillé aussi, tout comme John Knox; ils se partagent ensemble un bleu roi très recouvrant. Guillaume Farel est le plus épargné, mais quand on se rapproche de sa statue, on découvre un imprimé pois sur la robe, fait de quantité de projections fines.

Les employés municipaux, qui prenaient leur service à l’aube, ont découvert les bidons utilisés pour faire le mélange des couleurs au pied du bassin. Lequel a, lui aussi, changé d’aspect. Sa transparence minérale a viré au vert et ressemble à une piscine mal entretenue.

À ce stade, ce n’est plus de l’entretien courant, mais de la restauration complexe qui attend les spécialistes de la Ville de Genève. Une nacelle a été commandée, elle sera hissée sur site mardi matin à la première heure. On utilisera le kärcher à eau chaude sous pression, on lavera, on grattera en douceur le film qui s’est glissé partout, sur les visages et dans les plis, en priant pour que le plus vilain ne soit pas caché dans la pierre de Pouillenay, réputée très poreuse.

Photo: Infolecteur - Roland Hasler

La couleur d’origine ne sera donc pas rétablie en un jour. Comptez au minimum entre 10 000 et 15 000 francs le chantier qui s’ouvre en urgence, selon l’estimation des spécialistes; franchement plus si les mauvaises surprises s’accumulent. Plainte a été déposée contre inconnu, sans que l’on sache le nombre de barbouilleurs recherchés. Ils ont laissé du matériel sur place, offrant peut-être des traces exploitables aux enquêteurs. Davantage que la lecture des caméras de surveillance, inexistantes à cet endroit.

Le mur le plus photographié de Genève n’est en effet pas filmé en continu par les «sentinelles» sur mâts sécurisant nos chefs-d’oeuvre en péril, comme l’est désormais l’Horloge fleurie par exemple.

L’acte n’a pas été signé, mais son multicoloriage affiché est largement commenté sur les réseaux sociaux, les propos les plus furieux faisant l’amalgame avec la population arc-en-ciel qui a récemment défilé dans nos rues, en terminant sa marche dans le parc des Bastions. C’est plus rapidement dit que, dès demain, nettoyé.

Créé: 15.07.2019, 18h31

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Berne: les poussins ne seront plus broyés mais gazés
Plus...