Passer au contenu principal

«Il faut nuancer la hausse des demandes d'asile»

Pour l'association Vivre Ensemble, l'hébergement de demandeurs d'asile au sein d'abris de protection civile s'est banalisé.

L'association Vivre Ensemble s'oppose au logement des demandeurs d'asile dans les abris de protection civile.
L'association Vivre Ensemble s'oppose au logement des demandeurs d'asile dans les abris de protection civile.
Laurent Guiraud

«Nous ne sommes pas face à un afflux extraordinaire de demandeurs d’asile.» C’est le constat que fait Sophie Malka, coordinatrice de Vivre Ensemble, une association active dans le domaine de l’asile et des réfugiés. Chiffres à l’appui, Sophie Malka estime qu’il est faux d’attribuer la pénurie actuelle de place d’hébergement à une hausse, même relative des demandes, ainsi que le font, selon elle, les autorités fédérales et cantonales, relayées par les médias. «Lorsqu’on regarde les statistiques suisses de plus près, on observe qu’elles dressent un tableau plus nuancé. Malgré le contexte international, les demandes d’asile n’ont pas explosé.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.