La mosquée de Genève «solidaire» des catholiques

Attentat de Saint-Etienne-du-RouvrayDans un courrier, la Fondation culturelle islamique de Genève dit sa «très grande émotion» après «l'assassinat sauvage» commis mardi en France.

La fondation culturelle islamique de Genève gère la grande mosquée, située dans le quartier du Petit-Saconnex.

La fondation culturelle islamique de Genève gère la grande mosquée, située dans le quartier du Petit-Saconnex. Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Fondation culturelle islamique de Genève (Fcig), qui gère la grande mosquée, a fait part de sa «solidarité» à l'égard de l'église catholique du canton après l'attentat commis mardi à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen. «C'est avec une très grande émotion que nous avons appris la nouvelle horrible de l'assassinat sauvage d'un prêtre dans une église», écrit Ahmed Beyari, le directeur de la Fcig, dans un courrier envoyé jeudi.

Auteur d'un bref communiqué sur son site internet le jour même, la fondation a décidé de s'adresser également aux «responsables et fidèles de la communauté catholique de Genève» dans ce «moment terrible». Elle condamne l'assassinat du père Jacques Hamel, «un acte insensé et injustifiable prétendument commis au nom de l'islam».

«Un monde de paix, de tolérance, de respect»

«Nous sommes à vos côtés pour construire un monde de paix, de tolérance, de respect et [...] nous sommes à votre écoute pour tout projet œuvrant à une meilleure compréhension entre nos communautés», poursuit Ahmed Beyari.

Sur Facebook, Pascal Desthieux. le vicaire épiscopal de Genève, a indiqué avoir également reçu un courrier du rabbin François Garaï. «Merah, Charlie Hebdo, l'Hyper Cacher, le Bataclan, Nice (et j'en oublie) et maintenant Saint-Etienne-du-Rouvray, c'est notre civilisation qui est égorgée», s'indigne le représentant de la communauté juive libérale de Genève.

«Merci à nos frères musulmans et juifs qui nous témoignent de leur proximité et de leur solidarité», répond sobrement Pascal Desthieux.

Appel de la Plateforme interreligieuse

A l'unisson de cette volonté de combattre le terrorisme, la Plateforme interreligieuse de Genève, qui réunit juifs, musulmans et chrétiens, mais aussi bouddhistes, hindous et bahaïs, a déclaré vouloir, à l'occasion de la fête nationale du 1er août, réactualiser le Pacte confédéral, en insistant sur ce qui unit les différentes communautés. «Un pour tous, tous pour un» est aussi une des devises de la Suisse, rappelle-t-elle.

«Au vu des temps difficiles, les gens et les communautés qui résident dans notre pays s’engagent à se prêter mutuellement un soutien sans borne contre tous ceux qui, dans leurs cités et au dehors, les attaqueraient, les dénigreraient ou leur causeraient du tort», souligne la plateforme dans le premier point de sa déclaration – commune avec l'Appel spirituel de Genève – qui en compte huit. (TDG)

Créé: 29.07.2016, 11h19

La lettre de la Fondation culturelle islamique de Genève

Cliquez sur l'image pour l’agrandir.

Articles en relation

Cette fois le terroriste ne se cachait pas

L'éditorial Plus...

L’un des terroristes avait été arrêté à Genève et emprisonné un an en France

Attentat dans une église en France Un prêtre a été égorgé mardi dans une église. L’un des auteurs, le Français Adel K., avait essayé de rejoindre par deux fois la Syrie l’an passé, tentant de passer par Cointrin, où il avait été arrêté. Plus...

Le juge Marc Trévidic: «Adel K. était déterminé»

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray Ce magistrat antiterroriste avait demandé l’arrestation à Genève du futur assassin du prêtre. Il livre son analyse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Grève: le congé accordé aux femmes par la Ville fait débat
Plus...