Passer au contenu principal

«La montée en puissance des Verts est spectaculaire»

Pour Pascal Sciarini, il serait très surprenant que le tandem rose-vert ne soit pas élu aux États. Le politologue analyse les raisons et les effets de la vague verte de dimanche.

Dimanche, une vague verte, jeune et féministe est passée par Genève. De quoi réjouir Lisa Mazzone (à droite), arrivée en tête du premier tour de l’élection du Conseil des États et Delphine Klopfenstein Broggini, élue au Conseil national.
Dimanche, une vague verte, jeune et féministe est passée par Genève. De quoi réjouir Lisa Mazzone (à droite), arrivée en tête du premier tour de l’élection du Conseil des États et Delphine Klopfenstein Broggini, élue au Conseil national.
MAGALI GIRARDIN

Professeur de science politique à l’Université de Genève, Pascal Sciarini revient sur les résultats des élections fédérales de dimanche. Selon lui, on est face à un phénomène tout à fait exceptionnel, particulièrement à Genève, pour diverses raisons, dont les tensions au sein des partis de l’Entente. Il estime que la déferlante écologiste devrait avoir des prolongements lors des élections municipales et influer sur la politique fédérale. En revanche, il ne voit pas les Verts entrer immédiatement au Conseil fédéral.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.