Passer au contenu principal

Les molosses se raréfient, mais l’importation continue

La loi sur les chiens dangereux semble efficace; certains la contournent toutefois encore en important des chiots.

Depuis l’entrée en vigueur de l’initiative IN 137 du 24 février 2008, quinze races de chiens, jugées dangereuses, sont dorénavant interdites à Genève (lire ci-contre). Et cette loi, plébiscitée par 65% des votants, est visiblement efficace. «Il reste 159 molosses sur le territoire genevois, alors qu’on n’en comptait pas moins de 900 au moment de leur apogée, juste avant la nouvelle loi», constate Jérôme Föllmi, ancien vétérinaire cantonal, qui vient de retourner dans le privé.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.