Passer au contenu principal

Mobilité: la clé est à Berne

L’appui fédéral est crucial pour le développement des infrastructures de transport. Comment Genève peut-il se profiler au mieux dans la grande ruée sur les subsides?

Herrmann

C’est un peu comme si on les chargeait de la liste des commissions. En choisissant nos élus à Berne, nous, Genevois, désignons ceux qui, entre autres choses, auront le pouvoir de peser sur les débats en faveur d’infrastructures que notre Canton projette et pour lesquelles il a besoin de l’aide ou du feu vert de la Confédération. Berne est tout sauf un acteur secondaire en la matière: propriétaire du réseau routier, l’État fédéral dispose d’une compétence exclusive pour tout ce qui relève du ferroviaire et tient les cordons de fonds sans l’aide desquels il n’est guère envisageable de financer des ouvrages majeurs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.