Passer au contenu principal

Mobbing aux CFF: un chef est suspendu

Ce cadre était accusé par ses collaborateurs de harcèlement, insultes, menaces de licenciement et de traitements dégradants.

Les deux cadres font régner un climat de terreur dans le service de nettoyage des trains de la gare Cornavin.
Les deux cadres font régner un climat de terreur dans le service de nettoyage des trains de la gare Cornavin.
Keystone

Les CFF ont pris des mesures face aux cas supposés de mobbing à la gare Cornavin. Cette affaire, que la «Tribune de Genève» avait révélée en août, met en cause deux chefs d’équipe au service du nettoyage des trains. Une dizaine de collaborateurs les accusent de harcèlement, insultes, menaces de licenciement et autres traitements dégradants. Or, nous avons appris, par une communication interne que nous nous sommes procurée, que le plus élevé hiérarchiquement de ces deux chefs avait été «relevé de ses fonctions jusqu’à nouvel avis», et ce dès le 15 octobre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.