La minorité kurde de Turquie dit sa colère sur la Place des Nations

GenèveDes manifestants se sont rassemblés jeudi pour protester contre la révocation de maires prokurdes.

Les manifestants, Place des Nations.

Les manifestants, Place des Nations. Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un rassemblement peine à se former sur la Place des Nations en ce jeudi après-midi. Ils sont une trentaine, sans compter les touristes et autres passants qui se mélangent au groupe. Ce dernier finit cependant par se délimiter plus clairement, alors que les protestataires se regroupent pour se laisser photographier. Ils en profitent pour distribuer des pancartes. Le rassemblement prend enfin des airs de manifestation et les slogans commencent à résonner. Ils sont en grande majorité kurdes et ne parlent pas français, ce qui est pourtant la langue choisie pour les slogans scandés et les pancartes. Le message est clair: «Solution politique pour le Kurdistan», réclame la foule dont les clameurs traitent le président turc Recep Tayyip Erdogan d'assassin.

Les manifestants s’opposent à une décision récente de son gouvernement. Le ministère de l’Intérieur a démis de leur fonction trois maires élus en mars dernier dans d’importantes villes du pays et favorables à l'autonomie de la minorité kurde. Ces maires appartiennent au Parti démocratique des peuples (HDP) et sont poursuivis pour propagande terroriste. Le HDP s’est fortement opposé au président Erdogan et bénéficie d’un large soutien de la part de la communauté kurde. L’un des organisateurs de la manifestation commente la récente décision du gouvernement turc: «Erdogan punit le peuple kurde pour avoir soutenu l’opposition». Un autre ajoute que cette décision lui permet de renforcer son pouvoir en jouant sur la haine des Kurdes.

La manifestation est organisée par des membres du Centre Société Démocratique Kurde de Genève. Ce n’est pas une première, le groupe ayant déjà souvent manifesté, entre autres pour la libération d’Abdullah Öcalan, leader du mouvement kurde emprisonné en Turquie depuis 1999.

Créé: 22.08.2019, 17h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...