Passer au contenu principal

Un milliardaire derrière le rachat de la Régie du Rhône

Les nouveaux propriétaires affirment garder les 155 collaborateurs de cette société qui en occupe une centaine à Genève.

Jean-Bernard Buchs (à gauche) et Claude Berda (à droite).
Jean-Bernard Buchs (à gauche) et Claude Berda (à droite).
Frank Mentha (Archives)

Redistribution des cartes dans le marché très concurrentiel des régies immobilières genevoises. Le groupe financier Investis animé par le Valaisan Stéphane Bonvin a vendu pour un prix non communiqué la Régie du Rhône à une société (Immoparticipation SA, à Fribourg) dominée par la famille Berda. Le chef de tribu, Claude Berda, ainsi que son bras droit et homme à tout faire en Suisse, Jean-Bernard Buchs, sont associés dans cette affaire, et bien d’autres, avec le régisseur Jérôme Félicité. Entre eux, l’idylle dure maintenant depuis 2015, lorsque le milliardaire Claude Berda est entré au capital du groupe immobilier genevois Gerofinance-Dunand, dirigé par Jérôme Félicité. Pour le meilleur et pour le pire, comme tout mariage. «Nous nous entendons très bien», résume Jérôme Félicité, dont le groupe emploie 180 personnes et gère 1300 immeubles résidentiels pesant un état locatif de 500 millions de francs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.