Ils font mille kilomètres à vélo pour la décroissance

AltermondialismeUne caravane cycliste a démarré ce dimanche de Plainpalais, pour rallier Leipzig et la conférence sur la décroissance.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il fallait du courage pour se lancer dimanche matin, sous la pluie, dans un périple de mille kilomètres à vélo pendant un mois. C'est le défi que se sont lancés dix militants altermondialistes pour la décroissance: rallier Genève à Leipzig, en Allemagne, afin de participer à la 4e Conférence internationale sur la décroissance, du 2 au 6 septembre. En route, d'autres cyclistes les rejoindront. "Nous avons décidé de nous rendre à cette conférence à vélo plutôt qu'en train ou en avion, parce que c'est plus convivial, et surtout pour mettre en pratique les principes de la décroissance", confie Mirjam Bühler, l'une des organisatrices de la caravane. Ce mouvement milite pour une société moins consumériste, proposant une alternative écologique, politique, économique et sociale au dogme de la croissance.

Partant du principe que "le chemin est le but", la caravane prendra son temps et fera de nombreuses étapes pour favoriser l'échange et les rencontres avec des personnes, des associations et des groupements partageant les mêmes valeurs. Les participants, Genevois, Bernois, Bâlois, Français, et ceux qui se joindront à eux, seront hébergés dans des centres culturels, des squats, des fermes biologiques. Ils prendront part à des manifestations et des festivals et visiteront des projets en lien avec le développement durable.

Créé: 03.08.2014, 16h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Premier anniversaire des gilets jaunes
Plus...