La police repousse des militants kurdes à l’aéroport

GenèveUne manifestation non autorisée s’est déroulée vers 15 heures, avant l’atterrissage d’un avion de Turkish Airlines. La tension est montée.

Des tensions ont éclaté entre les militants et les familles turques qui attendaient l’arrivée de l’avion.

Des tensions ont éclaté entre les militants et les familles turques qui attendaient l’arrivée de l’avion. Image: Demir Sönmez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police est intervenue de manière musclée, ce mardi après-midi, lors d’une manifestation non autorisée de militants kurdes à l’aéroport de Genève. Un policier a été blessé. Les manifestants – environ 80 selon les organisateurs, une trentaine selon la police – se sont rassemblés dès 15 heures aux Arrivées de l’aéroport, peu avant l’atterrissage d’un avion de Turkish Airlines en provenance d’Istanbul.

Des tensions ont éclaté entre eux et des familles turques qui attendaient leurs proches. Les forces de l’ordre ont repoussé les militants kurdes sur le parking des taxis. «Quatre personnes ont été interpellées, indique Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police genevoise. L’une d’entre elles est prévenue d’opposition aux actes d’autorité et a été conduite au poste de l’aéroport, où elle sera entendue. Nous avons négocié avec les manifestants pour qu’ils quittent les lieux lorsque les trois autres personnes seront relâchées.»

Pourquoi avoir manifesté à l’aéroport? Ce choix visait à «sensibiliser la population», selon Baytar Ramazan, qui se présente comme un porte-parole de la communauté kurde. «Nous protestons contre la politique d’Erdogan, poursuit-il. Une résolution politique de la question kurde est urgente. Il faut un dialogue entre le gouvernement turc et le PKK avant qu’il ne soit trop tard.»

(TDG)

Créé: 05.01.2016, 17h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bolsonaro chez Trump
Plus...