Passer au contenu principal

Une militante antispéciste pose un lapin à la justice genevoise

Poursuivie par le Cirque Knie, une Lyonnaise s’oppose à sa condamnation. Attendue mardi au Tribunal, elle n’a pas donné signe de vie.

En 2016, trois militants ont pénétré dans les écuries du Cirque Knie afin de photographier les bêtes et dénoncer de prétendus mauvais traitements. Pour le Ministère public, les images publiées ne montrent aucune négligence, «au contraire».
En 2016, trois militants ont pénétré dans les écuries du Cirque Knie afin de photographier les bêtes et dénoncer de prétendus mauvais traitements. Pour le Ministère public, les images publiées ne montrent aucune négligence, «au contraire».
Sébastien Anex

C’est l’une de ces affaires symboliques dont les peines se révèlent dérisoires. L’affrontement entre le Cirque Knie et une militante antispéciste devait se terminer mardi au Tribunal de police, mais la prévenue, une jeune Française de 21 ans, n’a pas répondu à sa convocation. Pourtant, elle s’est opposée par écrit à l’ordonnance pénale rendue par le Parquet genevois il y a quelques mois.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.