Pourquoi les migrants refusent la proposition de la Ville

AsileSamedi, les requérants d’asile déboutés qui occupent le Grütli depuis six jours ont décliné une proposition de logement temporaire.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des locaux sans douche, dans un quartier où les contrôles de police sont réguliers. Ce sont les raisons qui ont conduit les membres du collectif Stop Bunker à refuser la solution temporaire proposée de la Ville de Genève. Celle-ci s’était engagée à mettre à disposition de la trentaine de requérants d’asile déboutés un local dans le quartier du Seujet.

A l’heure où 500 personnes entament une manifestation de soutien aux migrants, un membre du collectif Sans Retour explique cette décision : « La Ville propose des locaux jusqu’à la fin de la semaine prochaine. Et après ? Il y a besoin de garanties, de transparence. Les migrants ont sans cesse le sentiment de se faire avoir par les institutions. »

Quant au dialogue avec le Conseil d’Etat, il est pour l’heure inexistant, affirme le militant : «Mauro Poggia a lui-même affirmé que les conditions de vie en bunker ne sont pas acceptables. Depuis lundi, nous attendons de pouvoir avoir une discussion, sans résultat.»

Ainsi la question semble loin d’être réglée pour la trentaine d’hommes qui refuse son transfert dans des locaux souterrains de la protection civile.

Dans un communiqué, les autorités de la Ville de Genève disent «regretter qu’un terrain d’entente n’ait pu être trouvé». Nommé médiateur entre les autorités et les requérants d’asile qui occupent le Grütli, l’ancien conseiller national Ueli Leuenberger tente de rester optimiste : » Je ne perds pas espoir que tout le monde y mette de la bonne volonté et que nous puissions trouver une solution acceptable. »

Créé: 20.06.2015, 17h33

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien
Plus...