Le MICR forge une chaîne humaine

Musée de la Croix-RougeL’institution célèbre ses 30 ans d’existence en lançant une application pour smartphones.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur l’application, ils se donnent tous la main: hauts de taille et courts sur pattes, secs et rebondis, ados et aïeuls, chauves et chevelus, pâlots et basanés. Tous différents, tous parents, ils se sont pris en photo, bras en croix, mains tendues, pour former cette chaîne de solidarité digitale en faveur de la dignité humaine qu’a souhaité forger le Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour ses 30 ans d’existence - «des noces de perle», comme l’a relevé Isabel Rochat, présidente du conseil de fondation du MICR. Commentaire de Roger Mayou, directeur du MICR: «Nous avons choisi d’être contemporains donc numériques, internationaux, participatifs, et nous avons choisi la défense de la dignité humaine, qui est l’un des piliers de notre institution». Chacun est donc invité à intervenir via l’application pour smartphones We’re all human, développée par l’agence de communication trivial mass, et à diffuser largement le cordon d’entraide symbolique sur les réseaux sociaux.

Importance de Genève

Après avoir signalé que le MICR a accueilli, en 30 ans, 2 millions 300 000 visiteurs, Roger Mayou a souligné que la moitié n’a pas 20 ans: «C’est à vous désormais de préserver la dignité des êtres humains, a-t-il lancé à l’endroit des adolescents et jeunes adultes conviés à la conférence de presse mardi matin, apprentis et élèves de l’ECG Henri Dunant. «Il appartient aux jeunes d’aménager Genève à la hauteur de leurs idéaux», a renchéri François Longchamp. «La chaîne est ici un lien qui libère.»

Aux ados qui énuméraient la cohorte des atteintes faites aux êtres humains, le président du Conseil d’État a rappelé que «Genève est l’un des rares endroits au monde où les hommes ont décidé de se rencontrer pour tenter de trouver des solutions aux différents problèmes qui se posent à eux». Il a insisté sur l’importance de l’engagement citoyen et relevé, citant le Comité international de la Croix-Rouge, l’ONU, l’Organisation mondiale de la santé ou encore l’Organisation internationale du travail: «Tout se passe dans un rayon de 1,5 kilomètre autour de ce musée.»

«Un passeport suspect»

Anne Emery-Torracinta, responsable de l’éducation, de la culture et du sport a mis l’accent sur «l’importance pour chacun de trouver sa place», permettant à Sami Kanaan de rebondir avec une touche personnelle: «Ne pas avoir le bon papier, le bon passeport, je sais ce que c’est, moi qui suis né d’une mère suisse et d’un père libanais. Dans les années 60, les enfants d’une Suissesse qui avait épousé un étranger n’étaient pas suisses - alors qu’ils l’étaient dans la situation inverse. Ma mère devait donc demander un visa pour nous chaque fois que nous voulions rentrer en Suisse. Jusqu’à 20 ans, j’ai eu un passeport suspect!»

Avant d’être relayés par John Lennon chantant Imagine, les jeunes gens réunis au MICR ont complété dans une kyrielle de langues étrangères la douce petite phrase «Imagine un monde…»

Durant toute l’année, une borne photographique trône dans le hall du MICR, appelant les visiteurs à se photographier les uns les autres sur We’re all human. Une intervention est également programmée à la gare Cornavin le mercredi 31 janvier de 7 à 22 h.

«We’re all human» à télécharger sur smartphone via Apple store ou Google play. Chaîne numérique visible sur 30ans.redcrossmuseum.ch

Créé: 16.01.2018, 17h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Maudet s'oppose au budget 2020
Plus...