Michel Balestra assure que les SIG ne répéteront plus leurs erreurs

Débâcle dans l'éolienLe nouveau président des Services industriels promet que les risques seront mieux gérés par l'entreprise.

, Michel Balestra (Président) et Christian Brunier (Directeur géneral)du Service Industriel de Genève (SIG)

, Michel Balestra (Président) et Christian Brunier (Directeur géneral)du Service Industriel de Genève (SIG) Image: Georges Cabrera

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Michel Balestra est président du conseil d'administration des Services industriels de Genève (SIG) depuis le mois de juin. Avec Christian Brunier, le directeur général de l'entreprise, il parle du plan de mesures des SIG pour éviter la répétition de coûteuses erreurs.

Combien aura coûté l’aventure éolienne?

Michel Balestra (M.B.) Environ 80 millions sur quatre ans, C’est évidemment beaucoup, et cela ne doit pas se reproduire. Mais c’est à comparer avec un chiffre d’affaires de plus d’un milliard, ou les 200 millions que nous investissons chaque année. Les erreurs commises l’ont été dans des domaines périphériques par rapport aux activités pérennes des SIG qui, elles, se portent très bien et ne sont absolument pas remises en cause.

Comment allez-vous améliorer la gestion des dossiers délicats?

Michel Balestra (M.B.) Nous n’accepterons plus un nouveau projet s’il n’y a pas un business plan et des objectifs clairement posés. Tout devra être documenté. De même, le conseil d’administration et la direction devront être en possession de l’entier de l’information avant de prendre une décision. Cela n’a pas été toujours le cas, comme l’a relevé la Cour des comptes.

Christian Brunier (C.B.) Il n'y aura plus, ou très peu, d'acquisitions extérieures. Et si un projet se présente, nous allons désormais prendre le temps d'étudier à fond ce qui nous est proposé, quitte à perdre une affaire ou un client. Certaines décisions ont auparavant été prises dans la précipitation. Nous devons être modestes et réfléchis. Notre priorité maintenant, c'est de valoriser nos métiers et de nous concentrer sur le territoire genevois.

Lire l'interview complète dans nos éditions payantes de mercredi

(TDG)

Créé: 30.09.2014, 19h14

Articles en relation

Michel Balestra prend la présidence des SIG

Régies publiques Le Conseil d’Etat a renouvelé ce mercredi les organes suprêmes des régies publiques. Plus...

Les SIG rabotent leur valeur de 188 millions

Genève La régie publique déprécie ses actifs dans l’éolien, l’électricité et la fibre optique. Plus...

Christian Brunier promet la rigueur financière

Services industriels Entré en fonction mardi, le nouveau directeur général des SIG ébauche ses options prioritaires. Plus...

Eoliennes: Ennova réclame aux SIG 176 millions de francs

Energie La société spécialisée dans l'énergie éolienne exige des dommages et intérêts à la régie publique genevoise. Plus...

Christian Brunier désigné directeur des SIG

Nomination Le conseil d'administration des Services industriels s'est réuni ce matin pour trouver un successeur à André Hurter, qui avait démissionné. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Schneider-Ammann s'en va
Plus...